Novembre 2011

cariatides mvm 1

Dans mon article précédant, j'évoque la Maison des Cariatides, bel exemple du travail des ateliers Virebent.

C'est une maison de style néo-classique située au numéro 16 de la Place Roosevelt tout près de la Cathédrale Notre Dame.

Lors de sa construction, en 1835, elle est richement décorée d'éléments en terre cuite produits par la toute récente entreprise.

La magnifique loggia du premier étage ouvrant sur la place est particulièrement remarquable. Les 3 piles soutenant l'entablement revêtent la forme de cariatides. Ces figures ont été moulées d'après un modèle de Jean Goujon créé pour le Palais du Louvres lui même inspiré de l' Erechthéion (ancien temple grec sur l'Acropole d'Athènes).220px-Athènes_Acropole_Caryatides

 

Le haut du corps des cariatides sort du même moule mais en dessous le plissé des  toges et la position du bassin diffèrent ce qui donne à chacune une pose  appropriée à sa situation dans la loggia.L'ensemble apporte grace et  la vie à la façade.

cariatides mvm 2

cariatide

le mot cariatide a comme éthymologie femme du Cayre, ville de Laconie

 

On retrouve des cariatides identiques à Toulouse, rue des Marchants et Allées Jean Jaures.

Allées Jean-Jaures

Allées Jean Jaures à Toulouse

Chacune des ouvertures de la demeure est encadrée  par des frises différentes et le 2ème étage est orné d'élégantes colonnes géminées. Tout en haut des balustres bordent un toit en terrasse.

cariatides mvm 3

Pour ce qui est de l'histoire de cette maison, on sait qu'à une certaine époque elle est  habitée par la soeur du docteur Alibert, médecin chef et chirurgien à l'hôpital  à la fin du 19ème et début du 20 ème siècle. Réputé et très aimé par les habitants,il est également préhistorien local.

Avant 1900 cette maison sert aussi un temps de relais de poste.

" Avant 1900, tous les véhicules de louage, individuels ou de plaisir, comme d'ailleurs les diligences, étaient tirés par des chevaux, mulets ou bourricots. En dehors des carrossiers professionnels ou des marchants de chevaux le bureau central des équipages était situé Place de la Cathédrale, sous l'immeuble des Cariatides, tenu par l'entreprise Coureau qui assumait le service des citadines, calèches et omnibus qui stationnaient en bordure de la place et dans la cour des gares de Villebourbon et Villenouvelle. C'était lui qui organisait le service des transports et du courrier par la diligence "La Patache" sur les grands itinéraires:Montech-Nègrepelisse-Montpezat-Lafrançaise-Monclar, etc"

extrait de Montauban 1870-1970 Cent ans d'Images

de Maurice Bes

 

cariatides

Le long de la place, les diligences attendent...

cathédrale 1910

La "Patache", sous les Cariatides...

14688304437_4b9c2a8002_c

 Photo ancienne