Il y a  tout juste un an, je vous parlais ICI,  du Port-Canal de Montauban et de sa prochaine liaison avec le Tarn.

La rivière n'était plus du tout navigable depuis 1926 et des travaux de désenvasement de l'écluse venaient d'être réalisés.

Aujourd'hui la navigation est enfin ouverte aux bateaux de plaisance jusqu'à Corbarieu, c'est à dire sur une dizaine de kilomètres en amont.

 

J'ai eu le plaisir ces jours-ci, par une chaude après-midi, de faire partie des premiers "croisiéristes" à embarquer !

La balade vous tente? Voulez-vous découvrir un peu de la ville sous un autre angle? Alors montez!

 

IMG_0002

 

Embarquement sur un bateau-mouche à Port Canal puis  traversée de l' écluse de Montauban. (pensez à cliquer sur les images afin mieux voir)                                                                        

IMG_0005

IMG_0004

 

L'écluse est double et nous descendons de 6 mètres au total pour rejoindre le Tarn. Au dessus passe  la voie ferrée.

(L'ouverture de cette écluse avait été inaugurée, en grande pompe, en 1844. Elle permettait de relier, jadis, par voie d'eau le Tarn à Toulouse et Bordeaux grace à la jonction du Canal de Montech au Canal des 2 Mers)

IMG_0010

IMG_0013

 

Petit coup d'oeil à gauche sur la ville mais hélas il n'est pas encore possible de naviguer dans ce sens là...D'ici 2 ans, après travaux au niveau de la digue de Sapiacou, nous pourrons passer sous le Pont Vieux, longer l'Ile de la Pissote et admirer les belles rives de la ville. Il faut patienter...

De droite à gauche nous apercevons l'ancien moulin de Sapiac ( aux murs blancs) transformé aujourd'hui en centrale hydroélectrique puis le Pont de Sapiac, derrière le Pont Neuf,  l'Eglise Saint Jacques et les tours du Musée Ingres.

On voit bien sous cet angle la situation perchée de la vieille ville, au dessus de la rivière.

 

DSC05263

 

Nous virons donc à droite et remontons le courant...

Le premier bâtiment que nous apercevons est l'ancien club-nautique, restauré depuis peu et transformé en restaurant.

C'est un beau bâtiment de style "paquebot" une branche tardive du style art déco. Il a été construit, en effet, après les terribles inondations du Tarn de 1930. Ce style était à son apogé en 1937.

Des formes courbes, de longues lignes horizontales avec parfois des éléments empruntés à l'univers nautique, ici les bastingages, les hublots, le toit en terrasse. Il est l'oeuvre des architectes montalbanais Janin et Olivier.

IMG_0015

 

La croisière se poursuit tout doucement.

Le Tarn est de couleur très changeante selon son humeur.Il peut passer du gris à l'ocre après de fortes pluies. Aujourd'hui il est d'un beau vert et lisse comme un miroir...

IMG_0019

 

Nous approchons tout doucement du pont le plus récent de la ville, le Pont de la Molle, par dessus lequel passe la rocade.

GEDC4031

IMG_0029

Je n'avais jamais remarqué, en passant dessus en voiture, qu'il était partagé en 2.

 

 

 

 

 

 

P1000627

 

 Nous passons maintenant sous un grand bâtiment, le Couvent de la Molle.

"«La Congrégation de l'Ange Gardien, explique l'abbé SaintJulien, aumônier de La Molle, a été fondée à Quillan dans l'Aude par le Père Louis Ormières et sur Saint-Pascal.

Elle s'est établie à Montauban en 1858, au château de La Molle, devenue la maison-mère. La demeure bâtie en 1768 par le président de la cour des Aides de Montauban a été achetée à M. Delpech, doyen de la Faculté de Droit de Toulouse. Le souhait du père Ormières, était de créer des maisons d'éducation dans les localités les plus déshéritées. Il y ajoutera le soin des malades, des vieillards, l'enfance abandonnée, la formation des jeunes agriculteurs et le service des paroisses.

Le couvent de La Molle abrita «Les frères agriculteurs», chargé de l'instruction des jeunes ruraux avant de devenir école primaire et collège agricole (jusqu'en 83). De même, il accueillit des étudiants de BTS jusqu'en 95.» La propriété, d'une superficie de quatorze hectares en bordure du Tarn, est aujourd'hui réduite à trois ou quatre hectares. La construction du pont de La Molle et l'aménagement autoroutier l'ont retranchée à l'abri d'un mur de clôture de 450 mètres de long... Le couvent qui ne reçoit plus d'élèves vit au rythme de la Congrégation."

De nos jours le couvent sert aussi de centre d'hébergement

IMG_0034

IMG_0035

 

Le Tarn prend sa source dans la Massif Central dans les hautes terres du Mont lozère. Il traverse 5 départements, la Lozère, l'Aveyron, le Tarn, la Haute Garonne et le Tarn et Garonne. C'est tout près de Montauban sur la commune de Saint Nicolas de la Grave, au bout de 350kms, qu'il fini son parcours en se jetant dans la Garonne.

IMG_0036

 

Montauban a puisé dans la rivière beaucoup de ses sources de prospérité durant des siècles, grace aux nombreux moulins et à un commerce fluvial intense. Mais elle a aussi beaucoup souffert à cause de lui et de ses nombreuses crues soudaines et ravageuses ( les dernières en 1930, 1982 et 1996)

IMG_0039

 

 Nous passons à proximité du petit club d'aviron de Bressols et de son ponton et faisons demi tour.

IMG_0041

 

 

IMG_0046

IMG_0052

 

Calme, quiètude, silence, peu d'oiseaux pourtant ils sont nombreux et en particuliers le milan noir que l'on voit souvent planer au-dessus de la rivière.

Une grande variété d'arbres, surtout des saules et des peupliers blancs et trembles.

Des abris de pêcheurs...Les chevesnes, carpes, black-bass, perches et même silures fréquentent les eaux.

P1000607

 

Nous longeons la station d'eau potable de Planques.

 Les gros conduits verts pompent l'eau du Tarn, jusqu'à 16 000m3 par jour, et cette eau est ensuite traitée pour la rendre potable.IMG_0060

 

Ici 2 pans de murs d'origine inconnue et actuellement à l'étude...

P1000626

Nous approchons de l'arrivée...

IMG_0072

IMG_0005

Il faut remonter les 6m pour rejoindre le canal de Montech et les trombes d'eau sont bien rafraichissantes...

 

IMG_0076

 

IMG_0077

 

 Une bien agréable balade de 2 heures.

J'attends impatiemment le moment où il sera possible de naviguer en aval...