Mars 2014


 a

 

Après les terribles crues du Tarn en 1930 qui ont dévasté les quartiers de Villebourbon et de Sapiac, Montauban reçoit un flot de dons venant d'un peu partout. Avec cet argent la municipalité prévoit un plan d'urbanisme réservé en priorité aux habitants de ces quartiers sinistrés.

Pour Villebourbon, avec l'argent arrivé de Paris, on  décide de construire un marché couvert sur la Place lalaque.

Les marchés se sont toujours tenus  à cet endroit là en plein air.

Le maître de projet est l'architecte Marcel Renard. La construction débute  en mars 1934, (il y a exactement 80 ans) et s'achève en avril 1935, un an après.

L'architecture est de style fonctionnaliste. Le bâtiment doit être avant tout fonctionnel ce qui n'enlève rien à  son esthétique.

Il est construit entièrement en béton armé et en verre et apparait comme une vaste nef blanche de 24m de long sur 12m de large.

  Sa toiture en escalier évoquant une pyramide permet d'intégrer un maximum de fenêtres et ainsi de laisser pénétrer le plus possible de lumière.

Un large auvent court tout autour.

place lalaque (5)

 

De larges baies carrées et rectangulaires s'alignent verticalement sur les façades pignons.

Sur les 2 façades latérales les ouvertures sont plus étroites.

Des petites touches de brique apportent un peu de couleur et rappellent le matériau favori de la vieille ville.

place lalaque (6)

 

Tout est donc fait pour laisser passer le maximum de clarté naturelle et c'est une réussite. Quand on pénètre à l'intérieur on est saisi par la grande luminosité.

Au plafond des centaines de pavés de verre ajoutent encore de la lumière et de l'esthétique.

IMG_0007

 

On est surpris aussi par les dimensions et la légèreté de l'ensemble. Il n'y a aucun pilier pour gêner la circulation. Seules 2 voûtes en béton, de forme parabolique, soutiennent les 6 poutres étagées.

IMG_0013

 

Les carreaux de faïence blanche sur les murs, les volets roulants sont d'origine.

Les vendeurs se tenaient dans des box séparés. Il n'a pas été retrouvé, hélas, de photos de cette époque là. On peut en conclure que ce bâtiment un peu avant-gardiste pour l'époque n'a pas été spécialement apprécié à sa création par la population...

IMG_0015

 

Les marchés se sont tenus là jusqu'en 1967, après quoi le bâtiment  connaît diverses affectations qui modifient un peu son aménagement intérieur: gare routière pendant plusieurs années, il abrite pendant un temps, une troupe de théâtre, un gymnase, et encore récemment les ateliers de l'IUP arts appliqués ainsi que des associations de quartier...

De part son architecture, l'ancien marché couvert demeure un des rares exemples de l'architecture Art Déco de la cité et grâce à cela il est, depuis septembre 2004, protégé par un label européen Patrimoine du XXe siècle et une plaque est apposée à l'entrée.

C'est la première célébrée dans la région Midi-Pyrénées.

unnamed (11)

Ainsi, dans l'avenir, même si on modifie l'ancien marché pour une nouvelle utilisation, on ne pourra pas toucher à son architecture, en tout cas pas d'une manière définitive. Chaque changement pourra être effacé sans causer de dommage.
De quoi satisfaire les actuels habitants de Villebourbon  si attachés à leur patrimoine...

1933

1933, fin de la construction

marché couvert

Le Marché au début de son activité

gare routière 1970 photo rességuié

1970,le Marché est devenu Gare Routière ( Photo Résséguié)

 

Février 2016:
Depuis le mois de décembre dernier, le bâtiment a retrouvé un peu de vocation d'origine puisqu'il accueille à nouveau, tous les mercredis, quelques vendeurs (fleuriste, boulanger, primeur...) 
                                                                                                   
  Février 2017:
Depuis le mois de Novembre 2016, cet édifice accueille aussi l'école des Arts du Cirque la Boite à Malice.