Qui pourrait imaginer que ces hauts murs de brique longeant l'Avenue Aristide Briand, non entretenus et couverts de vieilles affiches, cachent les vestiges d'un ancien couvent dont le passé est si riche en rebondissements?

6

les augustins (2)

8

 

A l'aube de nouvelles transformations pour lui, j'aimerais revenir ici sur son histoire mouvementée. 


Tout commence Moyen-Age quand, entre 1335 et 1345, 14 pères ermites de Saint Augustin (évêque d'Hippone en Algérie) arrivent sur Montauban comme bien d'autres ordres religieux (voir l'histoire des Jacobins Ici ou celle des Carmes Ici).
Ces pères mendiants s'installent rive gauche du Tarn, sur un immense terrain en forme de trapèze  qu'ils ont réussi à acquérir. Ce terrain s'étend en gros du Pont Vieux à l'actuelle Place Lalaque à l'ouest et à l'actuelle rue Du Chanoine Miquel au sud. Il est si important qu'on appellera le lieu  "Faubourg des Augustins"- Ce ne sera qu'en novembre 1583, après la visite du futur Henri IV, Henri de Navarre, qu'il deviendra " Faubourg Villebourbon"-
Les pères construisent  une belle et grande église de style gothique, de 83 mètres de long et commencent à édifier leur couvent. La devise de ces religieux  mendiants, est l'humilité  et la charité et ils accueillent bateleurs ( le Tarn est tout proche), ouvriers ou autres personnes dans le besoin. Il est écrit qu'ils leurs fournissent des légumes de leur potager, des fruits de leur verger et du vin de leur vigne.  

plan

Plan daté de 1562 où on peut voir le Pont Vieux et  l'église des Augustin à droite

 

Mais au mois d'août 1561, les guerres de religion font rage sur la ville et leurs biens sont incendiés.  Henri de Navarre, fait fortifier la ville et raser les restes des constructions.  En 1583, les Augustins sont chassés par la Réforme.  A leur place, les nouveaux Huguenots qui ont été chassés de leurs villages, construisent leurs maisons en récupérant les pierres des ruines. Soixante-dix années s'écoulent ainsi...
Mais en 1630, avec la Paix d'Alès, les pères Augustins peuvent à nouveau revenir sur leurs terres en partie occupées. De nombreuses années s'écoulent jalonnées de procès contre ces nouveaux occupants.
Entre 1650 et 1680, ils reconstruisent le couvent puis une chapelle provisoire. En 1729 une nouvelle la remplace mais hélas pour eux la crue du Tarn de 1776 va tout emporter...
Les pères ne se découragent pas . Ils reconstruisent, en 1781, une autre église plus éloignée du Tarn ( à l'emplacement actuel) et reprennent les travaux du cloître mais faute de crédit  il ne sera jamais terminé. Ils élèvent juste l'aile nord du cloître. Mais en 1789 la Révolution  Française vient porter un nouveau coup et cette fois-ci définitif pour les religieux. Ils sont chassés des lieux en 1791 et les bâtiments, vendus comme biens nationaux sont acquis par Pierre Bergis, riche négociant protestant de Villebourbon.
Le couvent est réhabilité en hôtel particulier et l'église est donnée aux Protestants et transformée en temple et ce jusqu'en 1945.

augustins porte

2

les augustins (4)

 Le Coeur ardent, symbole des Augustins

3

4

 

Vue sur une cour intérieure. A gauche, portail d'entrée de l'aile du cloître avec au-dessus un autre coeur.Le Treil (6)

13

 L'aile du cloître 

 

Entre 1791 et 1980 l'hôtel particulier resta dans la même famille. Pierre Bergis le céda à son petit fils, Gustave Garrisson, sénateur-maire de la ville. La propriété est alors partagée en 2. Durant cette période, l'hôtel est transformé en une confortable  et luxueuse demeure, aux salons donnant sur la cour, aux somptueuses tapisseries ...Il sera habité jusqu'au milieu du XXème siècle.
Laissé inoccupé ensuite pendant une longue période, sans protection, il est pillé, les belles cheminées démontées, les livres anciens volés.... Le lieu a été pillé, les cheminées, les sanitaires et le parquet ancien ont été volés ou dégradés par des squatters. 
 
Ce n'est qu'en 1980 que le couvent est acquis par le Conseil départemental qui souhaiter le réhabiliter en lieu d'échanges et de culture avec des salles d'expositions et de spectacles, mais cette tentative est un échec..
En 1983 une partie est achetée par la ville pour y construire la piscine d'hiver, Nautica sur l'emplacement de l'ancien jardin. Cette piscine ferme en 2013. On peut  apercevoir pour peu de temps encore son surprenant tobbogan débordant sur l'extérieur, détonant à côté des vieux murs de brique. 

11

 

augustins 53

Vue aérienne du couvent avec l'insertion de la piscine. (saisie d'écran avec google map)

 

En 2008, nouvelle réhabilitation avec création de l'Espace des Augustins dans l'ancienne église et création de la MJC dans les annexes.

Augustins2

 Pour l'heure une nouvelle reconversion s'annonce pour cet ensemble.

 Fin 2017, un groupe de particuliers l'a racheté et projette d'y faire des appartements haut de gamme, d'accueillir des commerces, un SPA et bien sûr d'araser l'ancienne piscine... 

Une autre histoire commence donc pour cet ancien couvent....