Nuit du 2 au 3 mars, il y a exactement 81 ans, les Montalbanais riverains du Tarn, vivent une nuit dantesque. L'événement et la date sont encore imprimés dans l'esprit de tous: les inondations de 1930.

Des pluies très importantes tombent depuis plusieurs jours sur la Montagne Noire. Une lame d'eau descend du bassin vers le Tarn et ses affluents et ses sous-affluents.La montée  est foudroyante et implacable. Un déluge d'eau et de boue s'abat sur Montauban et ses environs.

A la montée du Tarn s'ajoute un autre cauchemard, la crue du Tescou.Les quartiers de Sapiac, Villebourbon et Gasseras se retrouvent engloutis.

L'usine électrique de Sapiac cesse de produire.Tout est dans le noir. Avec une crue de presque 12m, ce sont 1092 maisons qui sont détruites, 4200 hectares de rues inondées, des milliers de sinistrés et on compte plus de plus de 30 morts. Un peu plus loin, à Moissac, il y aura 120 morts.

inondations

 

 

Devant l'église de Sapiac

 

 

 

 

 

 

inondations__2_

 

 

Du côté de la gare

 

 

 

 

 

 

inondations__3_

 

 

Faubourg Toulousain

 

 

 

 

 

 

 Toute la nuit les sauveteurs s'activent, parmi les anonymes, on retiendra les noms d'Arthur Poncelet, maréchal des logis et Adolphe Poult industriel . Tous les deux perdront la vie.

Quand la décrue se fait, la cicatrice est énorme...

 Les troupes coloniales, en garnison dans la ville, sont les premières à porter secours. Il faut vite nettoyer, déblayer.

 inondations__4_

 Le 8 mars, le président de la République, Gaston Doumergue, vient dans la ville constater la catastrophe...

 101_0888

La solidarité nationale et même internationale est très importante.

 Les dons sont nombreux, par exemple celui d'une école appelée aujourd'hui Alexandre Ier, mais encore connue sous le vocable "école Yougoslave". Le roi  Serbe veut ainsi remercier la France de son soutien lors du conflit mondial qui avait déchiré son pays.

La seule condition: qu'elle soit construite dans le style ottoman.

101_1097

 Autres dons: la Maison du Peuple offerte par la ville de Paris, le marché couvert de Villebourbon ou encore le clocher de l'église Saint Orens (elle n'avait jamais été achevée).

 inondations__5_

 

Toute la région du Tarn connait ainsi une reconstruction massive.

Certains bâtiments construits dans le style "arts déco" des années 30, avec d'autres matériaux que la brique et à géométrie épurée, se remarquent encore aujourd'hui.

  vitrail_poult

Ce magnifique vitrail se trouve dans l'église Saint Orens à Villebourbon. Il a été réalisé par le maître verrier André Rapp en 1937 pour rendre hommage à Adolphe Poult.

Cet industriel âgé de 35 ans est le fils du fondateur de la célèbre biscuiterie Poult connue de tous les Montalbanais. Il a lui-même 2 enfants. C'est un ancien combattant, aviateur de réserve. Quand il apprend la terrible catastrophe, n'écoutant que son courage, il se précipite avec son ami montalbanais René Bousquet pour porter secours aux malheureux emportés par les eaux ou coincés sur les toits de leurs habitations..

Toute la nuit et la journée suivante, sur leur barque, sans repos, ils font des allées et venues et sauvent  ainsi plus de 100 personnes.

Au bout de 24h la barque chavire, Adolphe Poult, exténué, perd la vie. René Bousquet, lui, en réchappe.

Dix ans plus tard, il est nommé secrétaire général de la police de Vichy et on connait la suite...

101_0894                                                   
                                                                                                                                

 Buste d' A.Poult commandé par la ville en 1968 au sculpteur Flavio de Faveri.Il se trouve sur le quai Poult tout près du Tarn.

 

Les terribles crues de 1766 puis de 1772 avait poussé la municipalité d'alors à des travaux d'endiguement du Tarn du côté Villebourbon. Le quartier de Sapiac, pourtant fragilisé encore plus par le Tescou, était resté, lui, à la merci de nouvelles crues. Après les inondations de 1930 puis celles de 1982 (9m) et de 1996 (9m50), une digue de 3m50 de haut avec des portes-écluses est construite le long du Tarn sur la rive droite ainsi que le long de la rive gauche du Tescou. Les travaux  sont achevés en 2010.

Ce sera, peut-être le sujet d'un prochain article...